Les émeutes dans le monde et le Québec

En écrivant « émeute » (et même « riots ») dans la fonction de recherche de Google Actualités, on y trouve des nouvelles concernant le Gabon, Israël, la Chine, l’Irak, les prisons étasuniennes, une prison mexicaine, la France, l’Angleterre, la Suède, l’Italie, le Pakistan, l’Irlande du Nord, Haïti, l’Afghanistan, l’Afrique du Sud et l’Inde pour le mois d’Août seulement. Rappelons aussi que ce ne sont uniquement que les émeutes et mutineries recensées par les médias internationaux ; qu’il y en a bien plus quotidiennement à travers le monde mais dont on ne parle jamais puisque leur ampleur n’est pas assez importante pour être médiatisée jusqu’à chez nous. Même que ces émeutes peuvent être menaçantes ici si jamais nous en étions au courant.

Vous vous souvenez du jeune Alexandros de 15 ans tué en Grèce par un policier, éclatant la haine anarchiste et des jeunes du pays qui s’était propagée partout en Europe ? Ces nouvelles prenaient une place considérable dans certains médias : au Québec, cette place était à peine existante. Comme si de rien n’était parce que la bourgeoisie craignait que ces émeutes grecques aient une influence directe au Québec et poussent les jeunes de Montréal-Nord et toute personne concernée à se révolter de nouveau. Le contexte d’assassinat du jeune grecque était identique à celui de Montréal-Nord. Il fallait donc taire ces évènements pour ne pas donner de « mauvaises idées » ici et transformer la colère canalisée en pacifisme pathétique vers une étincelle insurrectionnelle.

Le constat est pourtant explicite au niveau mondial : ça va mal. Ça va mal en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique. Il y a récession, il y a corruption, il y a aliénation, il y a manipulation médiatique, il y a répression étatique, il y a violation des éthiques universelles. Des centaines de millions de personnes crèvent de faim sur la planète, et des centaines milliers au Québec sont nourries par les quelques centaines d’organismes afin d’éviter la famine. Plus d’un être humain sur sept vit dans un bidonville et moins, et au Québec c’est plus de 50 000 personnes. Ça va mal là-bas, mais ça va mal ici aussi et pourtant, aucun soulèvement ne se réalise dans la province. Bien bernéEs dans l’alcool, le cannabis et la fornication, à écouter les potins et créer des conflits anodins par la transformation de la poussière en incendie dramatique, nous sommes éventuellement trop occupéEs.

« Hein, lutter ? Kossé k’sa mange en hivère sô ? »

C’est ce qui est incroyable : alors que les peuples affamés, pauvres et opprimés du monde se révoltent contre toute forme d’autorité, que ce soit le gouvernement, la police, les gardiens de sécurité et l’armée, ainsi que leurs idéologies comme le capitalisme, le racisme et l’impérialisme, au Québec il en est rien. Nous dormons. Alors que les bâtons de drapeau, les extincteurs, les cocktails molotovs et les pavés sont utilisées comme arme de combat, ici tout se limite aux paroles de grotte ou de salon. De grotte parce que c’est entre amiEs, et de salon parce que c’est avec soi-même.

Une province de coloniséEs, c’est ça le Québec. Vous n’êtes pas d’accord ? Faisons des comparaisons avec nos camarades de Grèce.

Pendant que des écerveléEs timides observent des manifestantEs soumisES se laisser faire matraquer au Québec …

Peur québécoise

… l’inverse se produit en Grèce.
Colère grecque

Toujours sceptique ?

Alors que les manifestantEs lancent de la nourriture (!) sur la police au Québec …
Le légume : l'arme fatale anti-police

… ce sont des molotovs en Grèce.
Le cocktail molotov : l'arme fatale *réelle* anti-police

Qu’est-ce que vous foutez à reculer à l’arrivée des gorilles prolétraitres de l’État (en d’autres termes, l’anti-émeute), à vous soumettre, à abandonner, à laisser tomber, à lâcher prise devant de telles injustices si proches de chez nous – et même exactement chez nous !? Cessez de vous plaindre, et battez-vous ! Armez-vous, organisez-vous et insurgez-vous, bordel ! Ça fait 100 ans que « c’est le temps que ça pète » !

Vous attendez quoi ? Le Messie ?

4 Réponses to “Les émeutes dans le monde et le Québec”

  1. « Vous attendez quoi ? Le Messie ? »

    oui?

    comment les movements révolutionaires ont-ils survécus ou déchuts dans l’histoire?

    cuba: Castro et guevara, leur leaders, leur messies. il ont survécue, ils ont réussie à renvoyer l’opresseur chez lui.

    afrique: « Fidel Castro decided that Cuba could not stand idly by, so he sent Che Guevara to Africa to assess how they could aid local liberation movements. In 1965, Guevara went to the Congo in an attempt to spark a revolution against the pro-Western regime, which had emerged after the assassination of Lumumba. The problem was, Guevara was without formal military training, and was up against the Congolese, who were aided by US Army Special Forces. So he returned to Cuba and recruited 120 soldiers, taking them back to the Congo. Still, Guevara’s army was no match, and they eventually withdrew in August, 1965.

    From the tragicomic epic of Che Guevara in Congo, to the triumph at the battle of Cuito Carnavale in Angola, Cuba: An African Odyssey attempts to understand the world today through the saga of these internationalists who won every battle, but finally lost the war. »

    ( super video que javais depuis longtemps que j’ai trouvé la:
    partie 1
    http://www.mininova.org/tor/933818
    partie 2
    http://www.mininova.org/tor/937066 )

    et ensuite s’était la bolévie ou cette fois le Ché s’est éteint et ou le soulèvement na pas réussie. c’était une petite réflexion après une longue nuit de travail.

    (aussi je vien de voir le manifeste du flq sur youtube et et sa « fiterait » tellement comme prochain article, en plus au début il dit « …nous ne somme pas le messie… »)

  2. peut-etre que c’est ce qu’il faut, quelque gens qui missent tout sur l’espoir que leur sont de cloche (coup d’état???) vas réveiller les endormis, éclairer les perdu et enlever la craie des yeux des aveugles.

    heeyy-ey-eyy les métaphores moi làlà!

  3. Grecs > Quebecois

  4. robeusgeopoliticus Says:

    C’est le temps que ça pète!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :