Comment ?

MONTRÉAL, 4 octobre 2011 – Le Conseil Régional de l’ASSÉ à Montréal (CRAM) a appelé aujourd’hui les étudiants et étudiantes de la région de Montréal à manifester pour bloquer la hausse de 1625$ prévue par le gouvernement Charest.

Comment l’ASSÉ a réussi, par je ne sais quel processus intellectuel, à établir un lien causal direct entre manifester et bloquer une mesure juridico-politique institutionnelle instaurée par le parti politique majoritaire ? Comment peut-on croire que manifester est un exercice de pouvoir, dépassant la simple mascarade de rue, et créant un rapport de force concret menant à déstabiliser l’ordre établi en place ? Comment est-il possible de bloquer la hausse de 1625$ prévue par le gouvernement Charest par la simple et futile action qu’est manifester – qui, soulignons-le, reste qu’une simple démonstration colorée et très souvent aux aires familiales ?

Ils en ont rien à cirer de vos manifestations ! C’est du spectacle, de l’amusement, du plaisir oculaire pour eux ! Au mieux, la bourgeoisie libérale en fait une jasette d’actualité à table, accompagnée d’un verre de champagne et d’un repas aussi coûteux que la totalité de vos livres scolaires. Comment faut-il vous expliquer qu’il est impossible de lutter sans rapport de force concret ?

Les caméras, les négociations institutionnalisées et les communications informationnelles (Facebook, Twitter, Youtube) n’ont rien de concret, hormis peut-être sur votre imaginaire.

11 Réponses to “Comment ?”

  1. Ça m’apparaît être un débat sur la sémantique.

  2. Aucunement.

    Beaucoup croient dur comme fer que c’est par la parade de rue qu’il y aura une communication directe avec le gouvernement, comme une forme d’entité informatique ou organique, qui va, avec le nombre et l’intensité, se plier et réagir par le retrait de cette mesure juridico-politique.

    En d’autres termes, plus on cri fort, et plus on se fait écouter. C’est une absurdité massivement partagée, hélas.

  3. Ce n’est pas un débat sur la sémantique puisque l’on peut induire les actions futures de l’ASSÉ, premièrement, à cause de l’historique des tactiques et des stratégie de l’organisation somme toute restreintes et, deuxièmement, sachant que l’ASSÉ aurait appelé à mobiliser pour la grève générale si cela était l’objectif.

  4. Il ne faut pas crier fort, il faut devenir forts!

    Là-dessus, je suis en général d’accord, d’autant plus que l’ASSÉ n’a pratiquement pas d’appui dans la population.

    « Les caméras, les négociations institutionnalisées et les communications informationnelles (Facebook, Twitter, Youtube) n’ont rien de concret, hormis peut-être sur votre imaginaire. »

    D’accord avec les caméras et les négos institutionnalisées, mais en ce qui concerne les médias, il y a quand même une utilité éducatrice.

    • médias sociaux, dis-je.

      • Ce n’est pas à coups de billets de blogue, de vidéos sur YouTube, de commentaires sur Facebook, de status sur Twitter qu’un régime, soudainement, comme ça, *pouf*, va s’écrouler et qu’une nouvelle société va naître, comme une chaîne de réactions chimiques.

        C’est juste un outil (qui n’est pas accessible et utilisé par tout le monde), pas un rapport de force en soi. Et comme chaque outil (ou arme, c’est selon), cela a ses limites.

  5. L’outil transforme les conditions matérielles existantes pour en former de nouvelles. C’est dialectiques =P. Tout de même, les nouvelles conditions « postmodernes » sont à pleurer.

  6. En effet, ça ne constitue pas un rapport de force en soi et ce genre de truc a beaucoup de limites. Mais pour créer un rapport de force, il faut que les gens soient éduqués. Et pour paraphraser Élisée Reclus, il faut qu’ils soient particulièrement éduqués au principes de l’autorité.

  7. Bakouchaïev Says:

    S’il n’y a pas de manifs avant le déclenchement d’une grève, les étudiantes et les étudiants ne voudront pas déclencher la grève. Ils et elles diront que rien n’a été fait avant qu’on pense à la grève. C’est con, mais c’est comme ça que ça marche. C’est pas tout le monde qui est communiste et révolutionnaire. Les gens sont frileux. Faut les prendre par la main.

    Sans ces parades «inutiles», il n’y aurait pas de grève, car les votes nécessaires pour l’obtenir ne seraient pas là.

    Si tu es contre l’idée de la grève elle-même, ça devient plus logique et cohérent.

    Facebook peut être un outil intéressant (occupation de Wall Street, révoltes dans le monde arabe), mais aussi un outil de répression. C’est une arme a 2 tranchants.

    Si ça ne va pas assez loin à ton goût, occupe l’espace. Mais pour moi on doit passer par ce genre de trucs avant d’aller plus loin. Même les révolutionnaires s’accrochent au réformisme. Le temps et les coupures feront la job et d’après moi, l’éducation populaire (qui passe par l’organisation sur une base horizontale).

  8. Agitateur, ça y est t’es devenu situationniste ? à parler de spéctacle et tout…

    Bref grande hypocrisie ces manifestations ou tentative d’auto légitimation des syndicats qui se croient forme de contre pouvoir… En France certains syndicats étudiants (l’UNEF lol) participent aux réunions avec le gouvernement au moment de préparer les réformes… Et dès que la clameur monte de la rue ils sont aux cotés des étudiants pour la lutte… Mais bon même en général les syndicats semblent être si conservateur, en retard sur le plan des idées d’un siècle, pareil sur les modes d’actions.. Mais bon est ce qu’on peut réelement critiquer vu qu’on est nous aussi dans l’immobilisme… ?

    J’espère que tu vas bien en tout cas, j’ai lu un article sur le GAMMA qui m’a fait penser à toi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :