« C’est ça ou ben on vous arrête »

Regardez la première minute, c’est tout ce qui importe.

Ça se passe le premier mai de cette année, à Montréal. On y voit comment la douce manifestation anticapitaliste a failli virer en rapport de force avant même que la marche débute. Quelques policiers baveux veulent à tout prix voler les bâtons d’une bannière communiste sous prétexte qu’ils peuvent être utilisés comme des armes, ce qui amène à la menace classique du « c’est ça ou on vous arrête ». Après l’échange de paroles inutiles, une très courte bousculade a éclaté pour ensuite revenir au calme [malheureusement].

Conclusion : Qu’est-ce que les prolétraitres en a à foutre de votre opinion ? L’exercice du pouvoir n’est pas une parole. Autant dialoguer avec une roche, l’intérêt porté par celle-ci sur vos « idées » et vos « droits » sera tout aussi grand. En d’autres termes, s’en câlisse.

6 Réponses to “« C’est ça ou ben on vous arrête »”

  1. pourquoi ne pas avoir tout simplement donner les bâtons?

    et pourquoi il est malheureux de revenir au calme?

    • Sérieusement, ils auraient très bien pu repousser physiquement les policiers, dans ce cas précis, car cela aurait été de la légitime défense. C’est un acte d’agression que les poulets ont commis et c’est inacceptable.

      « pourquoi ne pas avoir tout simplement donner les bâtons? »

      De quoi les policiers se mêlaient ici? Ah oui, les policiers sont là pour défendre les élites politiques et les patroneux!

  2. fdafda Says:

    * Les infractions criminelles contre la personne incluent notamment : les voies de fait et coups, l’extorsion, le harcèlement, l’enlèvement, l’usurpation d’identité, le meurtre et l’homicide, l’agression, le vol qualifié, etc.

    * Les infractions criminelles contre la propriété incluent notamment : l’incendie volontaire, le chantage, le vol avec effraction, la supercherie, le détournement de biens, l’escroquerie, la fraude, le recel, le vol, le vol à l’étalage, la rafle, le vandalisme, l’intrusion, l’atteinte à la possession de biens-fonds ou à la possession mobilière, etc,

    * Les infractions criminelles contre l’ordre public incluent notamment : la possession et le trafic de stupéfiants, le trafic d’armes à feu, les jeux et paris, la sédition, les attroupements illégaux et émeutes, le terrorisme, la piraterie, les duels et combats concertés, les inconduites, les nuisances, les infractions d’ordre sexuel, les maisons de débauche, le proxénétisme, la prostitution, les actes contraires aux bonnes moeurs, etc.

    Y’a pas de légitime défense, les policiers avaient raison de croire que les batons pouvaient être mal utilisées. Il faut respecter les lois.

    • Ceci est ton dernier commentaire, jeune troll. À partir de maintenant, tu n’auras plus la possibilité d’écrire sur ce blogue.

      P.S.: L’un des policiers leur a dit que s’ils ne lui donnaient pas la bannière, ils allaient les mettre en état d’arrestation. Ceci correspond à un chantage dans la catégorie d’infraction à la propriété.

      Et comme l’a si bien dit le camarade dans la vidéo : « C’est une bannière, criss. » C’est pas nouveau comme matériel, et c’est pas aujourd’hui que ça va disparaître du globe terrestre. Tout peut facilement être une arme, mais il faut être paranoïaque et ultra-virès (au-dessus des lois) pour déclarer de tels prétextes absurdes pour justifier un acte de violence complètement gratuit et baveux. Pense à ton crayon et à ta feuille de papier : les deux peuvent très bien blesser une personne. Avec le crayon, tu crèves un oeil; avec la feuille de papier, tu coupes la peau.

      J’imagine que les matraques, elles, ne sont pas des armes qui menacent l’intégrité physique des protestataires. Comme ce fut le cas du vieil homme qui a reçu une matraque bien écrasée dans sa face, et l’autre camarade qui a reçu un poing enfoncé au cou. C’est forcément un respect des lois, n’est-ce pas ?

      Bien essayé quand même. Maintenant décâlisse.

    • zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz….

    • Tu n’aurais peut-être pas dû citer des textes de lois, car ceux-ci ne vont pas dans le sens de tes propos, même en considérant que tu es de mauvaise foi. Il n’y a rien qui interdit les bannières dans ce que tu cites. Tu ne peux pas arrêter quelqu’un pour «duel ou combat concerté» avant que celui-ci n’arrive, surtout si ton prétexte est une bannière. Sinon, on devrait peut-être arrêter les enfants le soir du 31 octobre qui se déguisent en pirate pour lutter contre la piraterie?

      Aussi je considère que tu es une nuisance et donc, tu mérites la prison, car c’est une infraction criminelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :