L’acceptation béate de la brutalité policière

L’auteur est doctorant en science politique à l’UQAM. Sa thèse porte sur l’histoire politique des manifestations et des émeutes au Québec.

La manifestation contre la brutalité policière est chaque année victime… de brutalité policière. Tout comme l’an dernier, la campagne de dénigrement mise en oeuvre par le Service de police de la ville de Montréal fut des plus efficaces. Avant même que le moindre manifestant n’ait pensé participer à la manifestation annuelle, le SPVM, relayé par son puissant service de relations publiques, mettait tout en oeuvre afin de justifier d’éventuelles arrestations.

Cette année, ce fut le bris de quelques voitures de police à quelques jours de la manifestation dans le quartier Saint-Henri qui a permis aux policiers de partir le bal. Il suffit d’entendre Yannick Ouimet du SPVM, qui lançait un message on ne peut plus dirigé vers les manifestants contre la brutalité policière: «Donc on peut croire que le groupe qu’on a ici est un groupe que nous voyons dans des manifestations.» Et pourquoi donc? À cause des tags, des cagoules et des vêtements noirs, «on peut cibler un groupe en particulier», précise-t-il. Des tags, des cagoules et la couleur des vêtements… le profilage racial, comme on le sait, n’est pas seul à influencer les forces de l’ordre, le profilage politique et social, lui aussi, est très répandu.

==> Lire la suite

Publicités

4 Réponses to “L’acceptation béate de la brutalité policière”

  1. krymz Says:

    c’est domage toute le vomi en bas de sont article

  2. Yves Claudé Says:

    Un rituel de maintien de l’ordre social …

    Comme mes propres propos sont souvent mal reçus ici (et ailleurs…), je préfère vous livrer la réflexion de militants qui ont encore un certain sens de la responsabilité (merci à P. pour l’envoi) :

    « Nous avons donc à Montréal une situation bien spéciale: un événement militant violent annuel, et une police spécialisée en contrôle de foule et en répression politique. La répétition du 15 mars tel qu’on le connaît sert donc à rendre nos ennemis plus forts, nous affaiblissant par le fait même car nous ne pouvons espérer égaler leur escalade de répression. De plus, il faut reconnaître que notre affaiblissement ne concerne pas que le 15 mars et le mouvement anti-police; car les autres mouvements sociaux paient aussi les frais du perfectionnement de la répression. Il faut donc considérer toutes les conséquences du maintien de cette tradition militante. Bénéficie-t-elle plus au « mouvement » ou à nos ennemis ? » (A. et L.)

    Yves Claudé – sociologue
    Montréal, le 18 mars 2010
    ycsocio[@]yahoo.ca

  3. Yves Claudé Says:

    Certains me demandant aimablement de fermer ma « yeule » … (cf les pancartes à la manif du 15 mars 2010 à Montréal : « Ta yeule, Claudé ! »), je laisse donc la parole à un(e) sympathique correspondant(e) (« MF») qui me signale que ces passages auraient été expurgés de l’appel du COBP à la manif du 15 mars 2010 :

    « Cet événement annuel constitue l’exutoire d’une tension latente, et de plus en plus forte, entre la population et le SPVM. » « [Il] nous enferme dans un cycle fermé de purgation, de répression et de judiciarisation. »
    « Les arrestations de masse qui marquent cette manifestation année après année nous poussent dans les filets de la judiciarisation et nous forcent à investir temps, énergie et argent dans la défense des arrêtéEs. Ce processus épuisant sert objectivement les intérêts des flics et des politiques, qui capitalisent de plus en plus sur la répression. »

    Si ces passages sont authentiques, pourquoi le COBP les a-t-il « omis » ?

    Yves Claudé – sociologue
    Montréal, le 18 mars 2010
    ycsocio[@]yahoo.ca

    PS. Reportage sportif qui sera d’avance décrié: http://www.bit.ly/aUTRfY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :