Fête du Canada : fierté génocidaire et jour du déménagement

Aujourd’hui, en ce premier juillet 2009, le Grand et Fabuleux pays qu’est le Canada atteint sa 142e année de création par les pères fondateurs ayant signé l’existence de la confédération canadienne. Pays relativement jeune, c’est en 1867 que s’est formé l’ancêtre national, ralliant les territoires français et anglais colonisateurs ensembles pour y développer une meilleure économie, une meilleure organisation des terres et une stabilité géographique. Une nouvelle terre unie où bonheur, prospérité, paix et solidarité seraient enfin en relation directe ! Comme dit l’hymne national : « Ô Canada ! Terre de nos aïeux »

… pardon ? De nos quoi ? Aïeux ?! Une telle perfidie historique, écrite dans ce qui est reconnu internationalement comme un symbole de la nation, sans gêne, sans retenue ! Mais quelle honte, quelle morbidité, quelle absurdité mensongère exécrable à en vomir par les yeux ! Volonté du Canada de pervertir la réalité même des terres qu’il a pillé aux autochtones, la « Terre de nos aïeux » n’est pas la notre : elle est celle des Micmacs, des Inuits, des Mohawks, des Iroquois, des Dénés, des Algonquins et bien d’autres. Avec leur perruque et peau blanche, leur nez pointu et leur « pasdecul » en hurlant à l’indigène dans un langage barbare incompréhensible pour l’autochtone, les blancs d’Europe sont venus coloniser, piller, corrompre, détruire, infecter par les maladies et massacrer les peuples autochtones sur place.

Autant les français (bonjour souverainissss !) que les anglais (bonjour fédéralissss !), leur mission était l’expansion des territoires européens sur les terres d’Amérique dites inexplorées (pour les écervelés protestants britanniques détestés par les catholiques, l’Amérique était la « Terre Promise »).  Le plus grand génocide de l’histoire a été perpétré par les colonisateurs en terres d’Amérique, appartenant aux peuples autochtones. Des millions d’autochtones, des quarantaines de bisons et quelques millions de loups vivaient en Amérique avant l’arrivée de ce qu’ils nomment « l’Homme Blanc ». Les arrivants ont aussitôt massacré les bizons pour couper les vivres des autochtones, ainsi que les autochtones eux-mêmes jugés « indigène arriéré » qui rapportait plus de problèmes que d’autre chose. Aujourd’hui, il y a à peine un million d’autochtones au KKKanada, et les bisons n’existent presque plus en Amérique.

J’ai un malaise dans tout ça. Entendre les QuébécoisES souverainissss demander un pays alors que les autochtones réclament le retour de la possession de leurs terres depuis le début ! N’oublions pas que bien des souverainissss détestent les autochtones tout autant que les « maudits anglais » ! Entre une personnes blanche parlant l’anglais, et une autre parlant le français, qu’est-ce que l’Autochtone en a à foutre ? Les deux restent des impérialistes à ses yeux. C’est pareil pour les communistes : une bourgeoisie francophone et une bourgeoisie anglophone, qu’est-ce que les révolutionnaires en ont à foutre ? C’est du pareil au même ! Ne le niez pas : peu importe la tunique mise, la personne qui porte cette tunique restera la même !

Ce combat est loin d’être fini, même si très faible, et continue à se faire à travers le KKKanada : le dernier en cours est celui des Jeux olympiques d’hiver 2010 à Vancouver. Le slogan est simple et révélateur : « Pas de jeux sur des terres natives volées ! ». Des compétitions entre nations colonisatrices, impérialistes – ou à l’inverse, colonisées et oppressées – sur des terres qui n’appartiennent pas aux blancs-becs d’Amérique. Des Jeux qui nécessitent la destruction des forêts, la transformation artificielle des milieux naturels et la chasse des peuples jugés « problématiques », la logique impérialiste de la colonisation d’Amérique n’a pas changé !

Cette fierté génocidaire que fêtent les déconnectés du Canada a un petit compétiteur dans la même journée : la Fête du déménagement, massivement fêtée par les QuébécoisES. Étant donné que c’est une journée de congé, mieux l’utiliser à déplacer ses biens d’un endroit à un autre au lieu de lécher la monnaie canadienne où y est inscrite la tête de Sa Majesté la Reine d’Angleterre qui ne sert strictement à rien sinon de confirmer que la monarchie, bien que « représentative », existe toujours au Canada. Ironiquement, cette date de déménagement était pendant plus d’un siècle sur le premier mai, soit la Journée du Travail, fête des communistes ! Il y a à se demander pourquoi…

Je vous souhaite donc une fierté génocidaire (!) et un bon déménagement, ainsi qu’une poussée insurrectionnelle à nos autochtones et tout indigène de la planète !

Drapeau des IroquoisDrapeau des « Six Nations » ( et Mohawk )

Publicités

4 Réponses to “Fête du Canada : fierté génocidaire et jour du déménagement”

  1. je suis fier de pouvoir dire que je n’ai jamais chanté ou connue la toune nationale.

    « J’ai un malaise dans tout ça. Entendre les QuébécoisES souverainissss demander un pays alors que les autochtones réclament le retour de la possession de leurs terres depuis le début ! N’oublions pas que bien des souverainissss détestent les autochtones tout autant que les « maudits anglais » ! Entre une personnes blanche parlant l’anglais, et une autre parlant le français, qu’est-ce que l’Autochtone en a à foutre ? Les deux restent des impérialistes à ses yeux. C’est pareil pour les communistes : une bourgeoisie francophone et une bourgeoisie anglophone, qu’est-ce que les révolutionnaires en ont à foutre ? C’est du pareil au même ! Ne le niez pas : peu importe la tunique mise, la personne qui porte cette tunique restera la même ! »

    il ne faut pas oublier que des il y avait des traitres rouge aussi. comme dans le video d’un billet précédent…comme la pomme, rouge a l’exterieur blanc a l’interieur.

    bon billet!

  2. J’aime bien ton billet.

    Surprenant, en cette journée Marissal blâme le pays pour les conditions de vie désastreuses des amérindiens.
    http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/vincent-marissal/200906/30/01-880023-bonne-fete-quand-meme-canada.php

    Bon ben on va se faire des muscles en aidant à déménager^^

  3. « Autant les français (bonjour souverainissss !) que les anglais (bonjour fédéralissss !) »

    Je suis séparatiste et ce chapeau ne me fait pas. La colonisation française se doit d’être dénoncée. Bémol: par contre, les français ont été moins génocidaires dans ce dossier que les anglophones, mais les deux se sont quand même comportés en criminels.

    Pour le reste, je suis d’accord. Parlant d’incurie génocidaire KKKnadian, je vous suggère ceci:

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2009/04/09/le-massacre-de-vimy-revu-et-corrige-par-martin-masse/

  4. …. dit , Tourblanche sur la toile .

    Tant de venin , et pas de suggestion de solution , pas de signature non plus.
    Pas de connaissance de l’histoire des peuples autochtones .

    Si jamais on se rencontre , je t’offre le café et des histoires très intéressantes .
    Henry , dit Tourblanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :